Rimèd razié (Plantes médicinales), de quoi s'agit il?

On estime à environ 650 le nombre de plantes médicinales poussant sous nos latitudes.

Les Plantes médicinales

Une plante médicinale est définie par la pharmacopée française comme une “drogue végétale” au sens de la Pharmacopée européenne dont au moins une partie possède des propriétés médicamenteuses“. Une “drogue végétale” est (entre autres) une plante ou une partie de plante, utilisées en l’état, soit le plus souvent sous la forme desséchée, soit à l’état frais.


L’expression drogue végétale ou, plus couramment, drogue, désigne donc — historiquement — une matière première naturelle servant à la fabrication des médicaments. De nos jours, le mot est équivoque et certains ont proposé qu’il soit, dans le contexte des plantes médicinales, remplacé par l’expression “partie de plante utilisée“.


Autrement dit, les plantes médicinales sont des végétaux connus pour leurs pouvoirs bienfaiteurs. On les utilise souvent pour la phytothérapie (thérapie par les plantes). La pharmacopée est un registre qui permet de recenser les plantes médicinales autorisées dans chaque pays. En Guadeloupe, les plantes médicinales sont également appelées “rimèd razié“.

La plante est rarement utilisée entière (chardon béni, malnommée). Le plus souvent il s’agit d’une partie de la plante : rhizome (gingembre, safran), bulbe (oignon), racine (betterave, navet), parties aériennes (paroka, anis), bois (quina), écorce (cannelle, bois bandé), fleur (baraguette, giraumon, rose cayenne, sureau), feuilles (basilic, gros thym, bois d’inde, oranger, mombin, corossol, citronnelle, menthe, avocatier, manguier, plantain, romarin, sauge), fruit (cerise pays, piment, gombo), graine (cacao, café, ricin), bourgeon (pomme cannelle).

Les Alicaments

Alicament est un mot-valise (mot constitué par l’amalgame de la partie initiale d’un mot et de la partie finale d’un autre) issu de la fusion entre aliment et médicament. C’est un aliment en apparence ordinaire mais qui contient un ou des composants ayant un effet bénéfique sur la santé.


Important : chaque plante possède des principes actifs, et certains peuvent être toxiques. Le dosage est à respecter scrupuleusement. Une double dose ne guérit pas deux fois plus vite, le remède peut devenir poison !

De nombreuses plantes ne conviennent pas aux femmes enceintes ou allaitant, ainsi qu'aux nourrissons. Avant d'utiliser ces plantes pour se soigner, il est important d'avoir identifié avec certitude la plante, et consulté un spécialiste (pour des informations précises sur les plantes et leur dosage, quelques livres sont très intéressants comme Pharmacopée végétale caribéenne TRAMIL, la Phytothérapie Créole de J.-L; Longuefosse, ou Rimèd Razié en créole (Tramil, Archipel Des Sciences).

58 vues

Posts récents

Voir tout

Le TEWOU Magazine

Conseils et astuces pour mieux vivre